La beauté fascinante des églises rupestres, au cœur de l’Abyssinie

L’Ethiopie, connue pour ses majestueux massifs, ses hauts plateaux, son volcan et ses paysages grandioses, abrite également une centaine d’églises excavées.

Certains joyaux se méritent. Il en est de même de l’église de Abreha We Atsbeha. Pour y accéder, il faudra grimper entre deux falaises, parfois accroché à une corde, mais la récompense est à la hauteur de l’enjeu. La vue n’est pas sans rappeler celle du Grand Canyon au couleurs éclatantes : jaunes, oranges et rouges s’entremêlent.

Les courants d’air chaud propulsent les rapaces volant, sans même un battement d’ailes. Il reste encore un rocher à gravir avant d’atteindre la fameuse église, l’une des plus grandes et anciennes du massif du Gheralta, au nord de l’Ethiopie.

Le dos vouté, un prêtre nous fait franchir une porte qui nous conduit au magnifique plafond peint et sculpté. Il s’agit d’une des cent vingt-trois églises d’Ethiopie, dont certaines préservent de vrais reliques, telles que les grands livres de prières de l’église Michael Amba.

Des fresques en plein milieu des plateaux

A la fin du XIIe siècle, les pèlerinages vers Jérusalem étaient devenus trop dangereux, le roi Lalibela entreprit la construction d’une deuxième ville Sainte.

Véritable centre spirituel de l’Abyssinie, Lalibela abrite quelque onze églises monolithiques, inscrites à l’Unesco. On retrouve au nord un premier ensemble de six églises, érigées sur un axe est-ouest, selon les exigences de l’architecture sacrée.

Medhane Alem appelée l’église du sauveur est la plus grande de l’ensemble avec ses cinq nefs. Beta Maryam est quant à elle célèbre pour ses fresques et ses bas-reliefs.

Les hauts plateaux, volcan et paysages grandioses de l'Ethiopie
Au sud, les églises ont été construites autour d’une rotonde souterraine. La dernière église Beta Giorgis ou la maison de Saint Georges, à la forme d’une croix grecque, est reliée aux autres par des tranchées.
Ces sites exceptionnels sont encore peu fréquentés par les touristes. Les visiteurs sont pourtant accueillis à bras ouverts par les locaux. Alors pourquoi attendre plus longtemps ?
X
Ce site utilise des cookies
En savoir plus
Accepter