Que vous souhaitiez vous dépasser ou juste faire une randonnée avec du sens, l'agence des chemins de compostelle vous donne plusieurs raisons de partir en excursion dans cette interview.
Une église

En quoi les chemins de Compostelle s'adressent-ils à tous les types de randonneurs ?

De profils et d’horizons divers, en quête de soi ou de rencontres, amateurs de paysages ou de patrimoine, jeunes et moins jeunes, croyants ou athées…, des milliers d’itinérants de plus de 150 nationalités partagent une même aventure chaque année. De 3 500 en 1988, ils sont désormais plus de 350 000 à atteindre Saint-Jacques-de-Compostelle. Ces personnes cheminent dans le désir de rencontre, de s’échapper un temps des réalités quotidiennes et des artifices de la vie moderne. Quelles qu’en soient les motivations, les chemins sont la promesse d’une belle échappée. Se lancer sur les chemins de Compostelle, c’est s’assurer de trouver des sentiers bien balisés, jalonnés d’hébergements adaptés et parcourus par une communauté avide de rencontres. C’est traverser des paysages remarquables et visiter des monuments exceptionnels. Pour tous les randonneurs, c’est la garantie d’une aventure accessible

Les chemins de Compostelle ne sont-ils pas la solution pour tous les amateurs de slo tourisme ?

La pratique archaïque qu’est la marche itinérante trouve son écho contemporain sous l’appellation de « tourisme lent » ou « tourisme durable ». A travers le déplacement du corps et de l’esprit vers un ailleurs, le marcheur se ressource au rythme mesuré de ses pas. Il prend le temps de découvrir les terroirs traversés en découvrant les paysages, les coutumes et savoir-faire, la gastronomie et le patrimoine vernaculaire qui ne sont accessibles à ses sens que par l’itinérance douce.
Un temple
Le chemin Compostelle

Pourquoi choisir de randonner sur l'un des chemins de Compostelle ?

Mettre ses pas dans les pas des pèlerins d’autrefois », les itinérants parcourent des sentiers chargés de sens, d'imaginaire, d’histoire et se projettent dans une mémoire collective. Par leurs pas, ces anonymes continuent de tisser des fils invisibles entre des hauts lieux médiévaux ou de modestes édifices des campagnes. A travers la marche sur les chemins, l’itinérant s’échappe d’un quotidien marqué par son rythme frénétique pour aller à la rencontre d’espaces de liberté, pour se retrouver face à lui-même, face à la nature, pour découvrir un patrimoine, ou encore pour nouer des relations authentiques et se laisser surprendre par l’hospitalité sincère de ses hôtes.

Comment choisir "son chemin" ?

Les chemins vers Compostelle ont chacun leurs particularités, leurs ambiances, leur musicalité, leurs monuments et leurs paysages. De quelques jours à plusieurs mois pour atteindre Saint-Jacques-de-Compostelle, vous êtes certain de trouver partout en France l’aventure qui vous ressemble : traverser le plateau de l’Aubrac, parcourir les bastides de Gascogne, longer la chaîne des Pyrénées, marcher ou pédaler dans le Berry, descendre la voie du littoral le long de l’Atlantique … 17 000 km de sentiers vous attendent pour découvrir la France autrement !
Rendez-vous sur chemins-compostelle.com pour trouver votre voie !
Une femme avec un sac à dos qui marche

Merci à Lucas Meheux, Chargé de développement touristique de l'agence des chemins de compostelle pour cette interview. L’Agence française des chemins de Compostelle est chargée de promouvoir cet héritage des « Chemins de Saint-Jacques-de-Compostelle en France », l’un des 49 biens français inscrits au patrimoine mondial de l’UNESCO, et de promouvoir le développement touristique durable sur les chemins au service des territoires.

Logo Chemins de Compostelle
X
Ce site utilise des cookies
En savoir plus
Accepter