Les moustachus en vadrouille

Publié le par Emilie Teston - mis à jour le

Les moustachus en vadrouille seront présents sur le salon Destinations Nature 2022 !

PRÉSENTEZ-VOUS

Les 3 moustachus en vadrouille portent le nom de : Ugo Mikaelian, Jeremy Tonapani et Kevin Mérigot, leur rencontre et la genèse de leur projet remonte à deux ans.

C’est en des temps sombres, que les moustachus en Vadrouilles voient le jour. Nous sommes en mars 2020, c’est le début de l’épidémie du covid 19, le monde entier et en alerte, la population se demande quelle tournure la situation va prendre, et 3 copains bordelais, au fin fond de leur garage, ne se posent qu’une seule question existentielle :

Comment va-t-on faire pour partir à l’aventure cet été ?!

Il aura alors fallu que presque toutes les frontières européennes et mondiales soient fermées pour que nous décidions de partir en voyage non pas à l’autre bout du monde mais tout proche, dans un pays que nous connaissons sans le connaître : le nôtre, la France

  

Nous avions tous les trois voyagé et pris des photos à travers le monde mais nous nous sommes aperçus que nous connaissions en fait très peu notre beau pays. Alors, en seulement 3 mois, nous avons décidé de monter un projet de A à Z : celui des moustachus en vadrouille à la conquête de la France. Ce projet c’est : un tour des 20 plus beaux villages de France à vélo sur 2300 km à travers 6 régions françaises.

Mais comme nous aimons faire les choses à fond, nous ne pouvions pas partir en vadrouille sans une tenue digne de ce nom pour partir à la découverte des campagnes françaises : les moustachus en vadrouille se sont alors munis d’un béret, d’une marinière et d’une moustache et ont empoigné leurs bolides direction les routes de France.

En rentrant 1 mois plus tard, des souvenirs inoubliables plein la tête, nous n’avons pas pu nous séparer de nos tenues qui étaient devenus une partie de nous-même. Ce tour de France allait être le premier d’une très longue liste de vadrouilles pour les Moustachus.

 

 

SI VOUS DEVIEZ CHOISIR UNE DESTINATION, LAQUELLE CHOISIREZ-VOUS ET POURQUOI ?

C’est tout bête et peut-être pas très original mais si nous devions choisir une destination ce serait notre chez nous : le Sud-ouest ou la région Aquitaine. C’est quelque chose d’important pour nous et qui est la base même des moustachus en vadrouille : mettre en avant notre beau pays et prouver qu’on n'est pas non plus obligés de partir à l’autre bout du monde pour vivre de vraies aventures et sortir de sa zone de confort ! 

Nous sommes tous les trois originaires de Bordeaux en Nouvelle-Aquitaine et, même si nous avons passé la grande majorité de notre vie ici, nous sommes encore loin de connaître tout ce que cette grande région de France a à nous montrer. Quand on pense à l’Aquitaine, on pense aux montagnes des Pyrénées, au patrimoine historique des grottes de Lascaux, aux traditions et aux chants du pays basque, au vin bordelais reconnu mondialement, aux plages du bassin d’Arcachon et de la dune du Pilat, aux huîtres de Charente-Maritime, à la nature flamboyante du Périgord et des Landes et j’en passe tellement il y en a.

Alors oui, il y a tellement de choses à faire et à découvrir juste à côté de chez nous alors pourquoi penser que l’herbe est toujours plus verte ailleurs ?

 

QUEL EST VOTRE MEILLEUR SOUVENIR/ANECDOTE LORS DE VOTRE VOYAGE ?

Nous sommes le 6 juillet 2020, en plein tour des plus beaux villages de France à vélo. Ce matin-là, à Cahors dans le Lot, on se réveille fatigués de la veille dans un camping en périphérie de la ville. Il pleut, il fait froid, on n'a pas très bien dormi et nous n’avons rien à manger ce matin-là : pour dire qu’on n'était pas de très bonne humeur. On enfourche les vélos à la recherche d’une petite boulangerie pour reprendre des forces avant de partir sur la route, et après 30 minutes de pédalage matinal, nous voyons au loin ce qui ressemble à une boulangerie de village.

On est tout content, encore quelques coups de pédale et on touche au but, on bave déjà en pensant aux sandwichs et aux viennoiseries que l’on va engloutir. En arrivant en face de la devanture, malheur, le panneau fermé est tourné dans notre direction et les lumières sont éteintes. Alors à ce moment-là, Jeremy balance son vélo au sol et commence à s'énerver, il balance des noms d’oiseaux à tout va et tout le monde commence à crier. 

Et là, sortie de nulle part, une petite dame sort la tête de sa fenêtre juste en face de la boulangerie et nous lance d’un ton sévère : “C’est pas fini ce bordel ! Bon venez manger à la maison maintenant !”

Pas croyable, on pensait se faire remonter les bretelles et à la place on se retrouve autour d’une table avec Marie-Paul, une Réunionnaise au grand coeur, qui nous invite à partager des accras de morue pour un déjeuner en bonne compagnie. Nous restons des heures à discuter autour de la table de tout et de rien, à rigoler, à se raconter nos anecdotes les plus drôles et à finir autour de l’album de famille de Marie-Paul à discuter famille. 

C’est fou, la journée avait mal commencé et pourtant malgré notre mauvaise humeur, Marie-Paul nous aura ouvert ses portes et cette rencontre fortuite aura suffi à nous redonner le sourire pour toute la journée et même pour les jours à venir.

Ce sont souvent ces évènements et ces rencontres non prévues dans le programme qui nous marquent le plus dans un voyage de ce genre, les souvenirs qui restent ancrés et qui nous marquent à jamais.

 

QUELS SONT VOS 3 MEILLEURS CONSEILS POUR LES AVENTURIERS QUI VEULENT VOUS IMITER ?

  • Pratiquer le Slow travel : Le slow travel, c’est profiter du luxe de prendre son temps. Que ce soit ici ou ailleurs, c’est s’offrir l’opportunité de s’imprégner des lieux où l’on se trouve et des gens qui y vivent. C’est prendre part à la vie sociale d’un endroit et prendre le temps de la découverte en privilégiant la qualité de l’expérience plutôt que la quantité d’activités que l’on y fera en un temps défini.
  • Se laisser porter par le vent : Il faut parfois être capable de jeter ses guides, ses cartes et ses applications mobiles à la poubelle et profiter du hasard, se laisser porter par les rencontres, les évènements et les inattendus. Il y a des choses indispensables à préparer quand on part à l’aventure, c’est sûr, ne serait-ce que par sécurité, mais à quoi ça sert de partir à l’aventure si c’est pour s’imposer des dates limites et des obligations. Rappelez-vous de vos meilleurs souvenirs de vacances et demandez-vous si c’étaient des choses que vous aviez prévues au préalable avant de partir en voyage ? Ce sont souvent, au contraire, tous ces évenements inattendus qui font la beauté du voyage.
  • Le dépassement de soi : Quand nous partons à l’aventure, nous cherchons aussi à évoluer, à nous surpasser, que ce soit dans notre domaine de la photo et de la vidéo mais aussi physiquement. Il faut savoir se mettre en difficulté pour pouvoir progresser. Alors c’est en se dépassant, en faisant des choses dont on n'a pas l’habitude que nous apprenons le plus. 

 

QUEL EST VOTRE PROCHAIN PROJET ?

Nous lançons dans très peu de temps notre plus gros projet qui réunit beaucoup de projets - 100 exactement - son nom : les 100 coups des moustachus en vadrouille

Les 100 coups c’est la bucket list des moustachus en vadrouille. C'est-à-dire les 100 choses que nous voulons réaliser avant de mourir. Cela peut être des défis sportifs, des voyages en France ou à l’étranger, des projets qui ont du sens pour nous…

Autour de ces 100 gros projets futurs, nous lançons aussi de plus petits formats de vidéos annexes qui sortiront régulièrement sur notre chaîne Youtube comme : le week-end des créateurs, des vidéos portrait de personnes inspirantes et pleines d’autres choses.

 

Retrouvez-moi sur les réseaux sociaux :

Instagramhttps://www.instagram.com/accounts/login/?next=/lesmoustachusenvadrouille/

Facebookhttps://www.facebook.com/lesmoustachusenvadrouille/

YouTubehttps://www.youtube.com/channel/UCi9zWwMGCXL6WggeAycU49w

Crédits photos : Les moustachus en vadrouille