Cédric Tassan

Publié le par Emilie Teston - mis à jour le

Cédric Tassan sera présent sur le salon Destinations Nature 2022 !

PRÉSENTEZ-VOUS

Je m’appelle Cédric Tassan, j’ai 45 ans, marié et 2 enfants. J’habite les pieds dans l’eau, à Saint-Cyr-sur-Mer dans le Var. Voilà pour les généralités. Je suis passionné de sports outdoor et notamment le VTT que je pratique depuis plus de 30 ans maintenant. Et je me considère chanceux, j’ai pu en faire ma passion. En effet, je suis le créateur des éditions VTOPO, maison spécialisée dans les topos-guides sportifs (VTT, escalade, rando, vélo de route). En parallèle, je suis aussi photographe et réalisateur. Dans le cadre de ces activités, je parcours régulièrement le monde à VTT, ce qui me définit globalement comme aventurier à VTT ! Je suis également récemment devenu Ambassadeur VTT pour la Région Provence Alpes Côte d’Azur.

 

SI VOUS DEVIEZ CHOISIR UNE DESTINATION, LAQUELLE CHOISIREZ-VOUS ET POURQUOI ?

C’est une excellente question ! Il y a tellement de lieux qui j’aimerais visiter dans le monde. Je suis attiré par les régions de montagne, peut-être dûe à mon enfance que j’ai passé dans les massifs autour de Grenoble ? J’aime aussi découvrir de nouvelles cultures, des populations reculées, des traditions et tenter de comprendre tout cela. C’est pourquoi, j’aimerais un jour pouvoir aller découvrir l’Afghanistan, particulièrement sa partie nord. Malheureusement, avec les évènements récents, ce n’est pas pour tout de suite. Mais qui sait dans quelques années ?

  

QUEL EST VOTRE MEILLEUR SOUVENIR/ANECDOTE LORS DE VOTRE VOYAGE ?

De mon aventure au Kirghizistan, je reste très touché par le passage du col Sary-Mogol, c’est d’ailleurs le titre de mon film. Et ce n’est pas pour rien ! Perché au bout d’une vallée perdue à 4300 m, c’est le point de faiblesse pour franchir les montagnes d’Alaï et basculer dans celles du Pamir. C’était donc une étape symbolique avec une obligation de réussite. Sans cela, j’aurais dû faire demi-tour et n’aurait pas pu découvrir la suite de mon parcours. En plus d’être un moment décisif sur le plan géographique, ce fut aussi le moment où j’ai senti un profond isolement, loin de toute civilisation et villages, là où chaque mouvement compte et doit être assuré pour éviter l’accident. Cette concentration extrême vous galvanise énormément…

  

QUELS SONT VOS 3 MEILLEURS CONSEILS POUR LES AVENTURIERS QUI VEULENT VOUS IMITER ?

  • Se préparer physiquement : on peut partir à l’aventure la fleur au fusil, mais se préparer physiquement (à minima), c’est une notion importante de sécurité et de plaisir. A être trop souvent dans le rouge durant une aventure, on se met en danger et on prend le risque d’abandonner.

  

  • Se faire confiance : c’est la clef ! Il faut bien apprendre à se connaître et se faire confiance. Le monde dans lequel on vit a tendance à nous mettre des garde-fou, nous limiter dans nos prises de risques, ce qui reste une bonne chose, on ne va pas se le cacher. Pour autant, cela nous écarte au quotidien de la notion de prise de risque et de décision. On laisse souvent la décision à l’institution ou à la hiérarchie. Il ne faut pas être tête brulée, mais il faut pouvoir retrouver son libre arbitre et sa capacité à résoudre des problèmes. Car forcément, quand on part à l’aventure, ce ne sont pas les imprévus qui manquent.

  

  • Se faire plaisir : ne pas vouloir imiter l’autre ou faire mieux. Il faut simplement faire ce que l’on aime et ce pourquoi on semble être programmé. C’est la clef et c’est mon 3ème meilleur conseil. Ne pas contrarier sa nature et aller vers les projets qui vous donnent envie, sans forcément suivre les tendances.

 

  

QUEL EST VOTRE PROCHAIN PROJET ?

En fait, j’en ai pleins ! Donc difficile d’en évoquer plus un en particulier. Surtout que sur certaines destinations, je fais encore des recherches, donc rien n'est définitif. Mais bon j’ai des vues sur l’Amérique du Sud, j’aimerais y retourner, notamment au Pérou. Je garde un souvenir exceptionnel de mon dernier voyage là-bas. Entre les rencontres, la culture, les paysages, ce fut très fort. Pour autant, l’Asie me tend les bras. Après le Kirghizistan, je souhaite continuer d’explorer cette région du monde. Et puis plus on va vers l’est, plus il y a de montagnes ! 

  

QUELQUE CHOSE À AJOUTER ?

J’aimerais dire que le voyage est pour moi une véritable source d’inspiration. Même si sur certains de mes projets, les côtés physique et technique en font des aventures très dures, je ne cherche pas du tout la course aux chiffres ou à l’exploit. Je ne suis pas un compétiteur dans l’âme, il est vrai. Et pour autant, je trouve que cela se prête très mal à cela. Car en étant à la recherche de la performance, on ne peut que passer à côté de la rencontre, on reste à nouveau centré sur soi-même. Je trouve qu’on vit suffisamment égo-centré de retour à la maison, alors autant profiter du voyage pour s’ouvrir. J’aime prendre mon VTT et partir à l’aventure, mais j’aime tout autant partir à pied. Tout ça n’est qu’une façon de se déplacer, l’important c’est la mise en mouvement. 

 

Retrouvez-moi sur les réseaux sociaux :

Instagramhttps://www.instagram.com/cedrictassan83/

Linkedinhttps://www.linkedin.com/in/cedrictassan/?originalSubdomain=fr

Crédit photos : Cédric Tassan

Ambassadeur VTT pour la Région Provence Alpes Côte d’Azur